Contacts

Appelez nos experts

ou remplissez le formulaire

Réponse sous 24h

Sommaire

Actualités

Suivez-nous en ligne

Inscrivez vous à la Newsletter

Fonctionnement de la retraite

07/07/2016

La retraite française se base sur plusieurs critères fondamentaux : la répartition, la solidarité, les cotisations et l'intergénération. Le système de retraite français, assez complexe, dépend également de plusieurs régimes, certains obligatoires, d'autres complémentaires.

 
 

Le système de retraite française repose sur le mécanisme de la répartition

 

  • Les salariés et employeurs versent des cotisations retraite.
  • Ces cotisations sont immédiatement utilisées pour payer les retraites en cours.
 
 

Les droits à la retraite sont calculés en fonction de 2 critères principaux : les trimestres et les cotisations

 
  • L'atteinte d'un nombre suffisant de trimestres pour avoir droit à une prestation retraite,
  • Le calcul du montant de la retraite, dépendant de la rémunération obtenue, et donc des cotisations versées.
     
Les cotisations et versements sont gérés par des caisses de retraite (CNAV pour la retraite de la sécurité sociale, RSI pour les indépendants...).

Le système de calcul et le fonctionnement de la retraite française ont été globalement unifiés, même s'il existe des particularités au sein de chaque catégorie (salariés, salariés cadres, fonctionnaires, libéraux, artisans, commerçants, agriculteurs...)
 
 

La retraite est composée de 2 grands types de prestations : régimes obligatoires et complémentaires
 

  • Les prestations issues du régime obligatoire de la sécurité sociale.
     
  • Les prestations issues des régimes complémentaires et facultatifs. Ces derniers vous permettent de compléter vos droits à retraite en acquérant des points retraite. Lorsque vous prenez votre retraite, ces points cumulés se transforment en rente et viennent s'additionner aux prestations du régime obligatoire.   
 
Ce système se veut :
  • Intergénérationnel : les jeunes générations financent les retraites des générations antérieures.
  • Solidaire : certaines périodes d'arrêts de travail (chômage, maladie...) sont retenues pour le nombre de trimestres à atteindre.
  • Distributif : les cotisations des personnes les plus aisées permettent de financer les retraites des personnes les moins aisées.
 
Ce système ne peut fonctionner efficacement que si :
 
  • Le nombre de cotisants est suffisant pour financer les retraites actuelles. Il y a 30 ans, il y avait globalement 4 cotisants pour 1 retraité. Aujourd'hui, il y a environ 1,5 cotisant pour 1 retraité.
     
  • Le chômage est réduit à son maximum, augmentant ainsi les cotisations versées.
     
  • Une évolution parallèle de la durée du travail et de l'espérance de vie. Le versement de la retraite étant viager, plus la période de versement augmente, plus elle coûte à l'Etat. Dès lors, une augmentation de la durée de travail permet de financer cette croissance de l'espérance de vie.   
 
En pratique, le montant de la retraite est très souvent faible et inégal selon les catégories de travailleurs. Il convient dès lors de prévoir des compléments de revenus pour ne pas subir votre retraite.
 
Ces articles peuvent vous intéresser :

 

Opportunité placement du moment !

Bien préparer sa retraite avec un placement diversifié, performant et sécurisé ?

Accessible dès 1 000€!

En savoir +

 

Rappel
IMMEDIAT & GRATUIT
Indisponible pour l’instant
Vous pouvez nous contacter grâce au formulaire ci-dessus.